Petit historique

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours dessiné passionnément : plaisir du geste, recherche d’esthétique, moyen d’expression naturel…

A 17 ans, j’ai trouvé du mastic de vitrier dans la remise de mon père. Je me suis lancé dans le modelage de petites têtes de punk avec des clous et des vis en travers du crâne… Il fallait attendre au moins un an pour que ça sèche, c’était tout gras et impossible à peindre…
Après ce premier coup de pédale dans la 3D, j’ai découvert le travail de l’argile et, pris de la fièvre du modelage, j’ai installé un atelier dans le salon de ma maison. Dès que j’avais 5 minutes, je modelais!

Masque en terre cuite et oxyde
Masque en terre cuite et oxyde

 

En 2 ans, j’ai créé beaucoup de petites sculptures et expérimenté sur mes techniques de modelage et de céramique, incorporant à la terre des matières diverses : porte-manteaux en bustes de monstres, cendriers-poissons « dingues » aux dents d’acier et aux yeux en verre (canette fondue au chalumeau), animaux imaginaires, masques ethniques… J’ai aussi commencé à utiliser des matériaux susceptibles de créer des mouvements (ressorts distendus…).

Parti vivre en Corse,je fais la connaissance de Léonelli, potier à Corte, et commence à travailler avec lui sur l’émaillage de ses pièces. Découverte enthousiaste d’une alchimie complexe, délicate et souvent imprévisible qui ouvre un nouveau champ à ma créativité. Coup de foudre pour le Raku, infini terrain d’expérimentations jubilatoires (lire le récit un peu burlesque de mes tribulations « rakutesques ») et je me forge une technique à la base de mes futures créations.

Le four avec les assiettes entrain de cuire
Le four avec les assiettes entrain de cuire

C’est dans l’Hérault que j’ouvre ma propre boutique, « ATMOSTERRE », pour vendre mes créations. J’y expose mes sculptures en Raku de petites tailles mais aussi des engins issus de mon imaginaire et conçus avec des objets de récupération : motos de l’espace, lyophilisateur à humain, vêtements en réfrigérateur…

Enthousiasme déclinant dans la routine de la boutique… mon ami et artiste Didier Pauzier me donne l’occasion de passer à autre chose. Nous voilà lancés dans la créations d’objets pour illustrer les œuvres de Jules Verne, Marie Shelley, ou Conan Doyle pour des expositions du Musée Vivant du Roman d’Aventure (production de spectacle de « vulgarisation scientifique » en Europe francophone) et embarqués pour agencer des pièces parfois gigantesques dans des endroits prestigieux tels que le Musée du charbon de Petite Rosselle ou le Musée de la mer de Cherbourg.

J’ai goûté à l’exaltation de réaliser des grandes pièces et à la joie de vivre de créer à plusieurs… Me voilà à l’initiative du sentier artistique du Festival de Mourèze, une exposition d’un mois en pleine nature avec une vingtaine d’artistes en résidence sur une semaine. En 10 ans le sentier est devenu complètement « Nature-Art » avec des créations réalisées à 100% en matériaux naturels non-manufacturés.

Dix pensées: en bois et argile
Dix pensées: en bois et argile

Depuis 2014, je travaille principalement le bois flotté, réalisant des personnages, des animaux existants ou imaginaires, du mobilier… Des sculptures postées devant mon atelier et pouvant aller jusqu’à 5m de haut qui font la surprise et la joie des petits et grands promeneurs passant .

Une réflexion au sujet de « Petit historique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.