Machines

 

Scaphandre anticaniculaire avec un vrai casque d'astronaute Russe
Scaphandre anticaniculaire avec un vrai casque d’astronaute Russe

De la réalisation de scènes pour le Musée Vivant du Roman d’Aventure à la création de machines complexes, je compose avec les matières… Par exemple, pour l’expo sur Frankenstein, c’était du verre, du cuir, du bois et de la ficelle, quelques cadavres et, bien sûr, de l’électricité…

Le challenge était parfois de taille : pour l’expo dans les mines de charbon de la Rhur, réaliser la foreuse de Jules Vernes (une « bestiole » d’environ 7m de long et pesant dans les 120 kilos) en puisant dans la « déchetterie » de la mine… avec un moteur pour faire tourner l’avant.

Les motos de l’espace et balais volants futuristes sont un de mes fantasmes depuis des années (bien avant Harry Potter !o). Certains sont réalsés à taille réelle avec néons plongés dans du liquide de refroidissement, crâne de vache pour le réservoir à carburant… D’autres, tout petits, sont composés de pièces de montres et de lunettes ainsi que de petits objets précieux-anciens-fragiles…

Je suis aussi l’inventeur de machines à concept, comme le réparateur-soigneur de planètes, les ventilos-chaussures qui font aussi radiateur chauffant, les hommes volants créés en céramique-Raku avec piles, moteurs et hélices pour les propulser… le « goldmuteur » pour se lyophiliser, le scaphandre anti-caniculaire fabriqué avec un réfrigérateur et un véritable casque d’astronaute russe, etc.

Un travail absolument passionnant!

Les petites motos de l’espace

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.