création d’une poterie au Sénégal

Réalisation d’une poterie au Sénégal

Un jour, un grand homme noir est entré  dans mon atelier à Mourèze; il cherchait un potier pour réaliser son rêve d’enfant : une tuilerie au Sénégal…  Il m’a expliqué que, dans son pays, les maisons ne sont pas très étanches. Avec l’argent qu’il avait gagné pour avoir trouvé une formule mathématique (Athoumane Niang est deux fois docteur en mathématiques rémaniennes), il souhaitait construire une tuilerie. Athou avait donc besoin d’une personne capable de mener le projet. Je n’ai pas mis longtemps à dire oui.

Athoumane avait acheté un terrain à Miname, petit village à 70km au nord-est de Dakkar. Deux mois après notre rencontre, j’étais à Miname en pleine brousse, quasiment sans outils mais avec l’énergie des hommes et tout à faire (composer une argile plastique avec les minéraux de la région, former les personnes, construire le four, les bassins de décantation, les tables de travail, les étagères de séchage…. etc).

…C’était en 2004. L' »usine » de poterie de Miname emploie aujourd’hui une quinzaine de personnes et produit des petits fourneaux en terre cuite émaillée cerclés de métal de récupération. La production est vendue dans les grandes villes et  l’usine de céramique serait devenue en 2013 la seconde plus importante du Sénégal !

Voici l’histoire écrite peu de temps après mon retour en 2004

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.